The Ellen G. White Web SiteLe Site Web Ellen G. White
Tenez-vous Informé des dernières Recherches sur Ellen White

Beaucoup de faux prophètes sont venus dans le monde. 1 Jean 4:1

"Ces livres...apporteront les éléments de l'enquête"

 

Accueil   Porte Fermée   Visions   1844   Top 7   Plagiat   Santé   Articles   Lettres   FAQ   Recherche   Commande

Masturbation

Si vous êtes un enfant, cette page n'est PAS pour vous ! Cliquez ici pour revenir


Madame White prétendait que la masturbation était cause d'une grande variété de maladies dangereuses, ainsi que d'afflictions :

Les enfants qui pratiquent l'auto-attouchement [masturbation] avant la puberté, ou avant la période de la virilité ou de la féminité, devront payer la peine de la violation des lois de la nature à cette période critique. Beaucoup descendent prématurément dans la tombe, pendant que d'autres ont la force de constitution suffisante pour passer cette épreuve. Si l'habitude est contractée de l'âge de quinze et plus, la nature protestera contre l'abus qu'elle a subi, et continuera de souffrir en leur faisant payer la transgression de ses lois, particulièrement vers l'âge de trente à quarante-cinq ans, par nombre de douleurs dans l'organisme, et diverses maladies telles qu'affection du foie et des poumons, névralgie, rhumatisme, affection de l'épine dorsale, maladies rénales, et humeurs cancéreuses. Certains mécanismes délicats de la nature lâchent pied, laissant une lourde tâche à accomplir pour le restant de la vie, dont des maladies liées à l'équilibre précis de la nature ; il en résulte souvent une chute brutale de leur constitution, et la mort est le résultat. (Solemn Appeal, 1870, p. 63)

Certains font hautement profession de ne pas comprendre le péché de masturbation, et de ses inévitables conséquences ; cette habitude enracinée a aveuglé leur intelligence ; ils ne comprennent pas le caractère excessivement coupable de ce péché dégradant qui affaiblit l'organisme, et détruit la puissance de leur système nerveux central. (Testimonies, Vol. 2, p. 347)

J'ai vu que la famille du Frère G__ avait besoin d'aide. H__ et I__ sont allés loin dans ce crime de masturbation; c'est particulièrement vrai de H__, qui est allé si loin dans la pratique de ce péché, que son intellect en est affecté, que sa vue est affaiblie, et que la maladie s'attache à lui.
(Testimonies, Vol. 2, p. 404)

Il a pratiqué la masturbation jusqu'à ce qu'il soit une vraie loque de l'humanité. Ce vice m'a été montré comme étant une abomination aux yeux de Dieu....  les résultats de la masturbation sont visibles en eux en maladies diverses, comme le catarrhe, l'hydropisie, le mal de tête, la perte de mémoire et de la vue, une grande faiblesse du dos et des reins, les affections de l'épine dorsale, la tête se délabre souvent intérieurement. Les humeurs cancéreuses qui seraient inertes dans l'organisme durant la vie, s'enflamment et commencent à ronger par leur travail de destruction. L'esprit est souvent totalement ruiné, et la folie prend place. (Appeal to Mothers, 1864, p. 25, 27)

Liste des pathologies qui seraient causées par la masturbation :

 

1. Affaiblissement du cerveau
2. Tumeurs cancéreuses
3. Catarrhe
4. Hydropisie
5. Diminution de l'acuité visuelle
6. Migraine

  7. Délabrement de la tête
  8. Démence
  9. Affections rénales 
10. Affections du foie
11. Affections pulmonaires
12. Perte de mémoire

13. Détérioration du système nerveux
14. Névralgie
15. Douleurs dans l'organisme
16. Mort prématurée
17. Rhumatisme
18. Problèmes vertébraux

 


Analyse

Point de vue Médical Moderne sur la Masturbation

Le Docteur Bill Lloyd donne le point de vue médical moderne sur la masturbation:

Les vieux mythes disant que la masturbation mène à la folie, retarde le développement de la croissance, etc ... ne sont simplement que des mythes qui trouvent probablement leur origine dans l'atmosphère puritaine de l'époque Victorienne.

Non seulement la masturbation n'a aucun effet mauvais, mais elle est aussi probablement beaucoup plus saine que la tentative de refouler les fortes impulsions sexuelles que ressentent beaucoup d'hommes, particulièrement les adolescents. La masturbation constitue un important et sûr exutoire face à ces impulsions, et peut préserver les hommes de pratiques risquées comme le sexe avec les prostituées, les liaisons adultérines, ou l'agression sexuelle, c'est-à-dire le viol. (© Copyright 1999, Oxygen Media all rights reserved.)

Une recherche menée par Masters, Johnson et autres scientifiques, n'ont montré aucun effet défavorable à court ou long terme, résultant de la masturbation. Les chercheurs ont constaté qu'en moyenne ceux qui se sont masturbés n'étaient pas sujets à la maladie, problèmes de vue, ou de folie, plus que la population générale ; il n'y avait aussi aucune différence dans l'espérance de vie. Même parmi les médecins adventistes du 7e Jour, il y a maintenant à peu près la croyance universelle, que la masturbation ne provoque pas les susdites maladies.

 

"Selon la perspective médicale du XXe siècle, je peux vous assurer que cette activité n'affecte en aucune façon la santé physique ou mentale." -- Dr. Peter Gott, éditorialiste médical, membre de l'ordre national, 12 Août 1997.

Où Madame White a appris les Dangers de la Masturbation ?

Si nous croyons Madame White, nous devons alors croire que Madame White aurait été enseignée des dangers de la masturbation à travers ses visions. Elle a écrit à la page 17 de Appeal to Mothers (Appel aux Mères) :

L'état de notre monde fut présenté devant moi, et mon attention fut portée en particulier sur la jeunesse de notre temps. Partout où je regardai, je voyai imbécilité, formes rapetissées, membres estropiés, têtes déformées, et difformités en chaque description. Péchés et crimes en violation des lois de la nature me furent montrés comme les causes de cette accumulation du chagrin et de la souffrance humaines. Je vis tant de dégradantes et viles pratiques ...

 

Mme White indique clairement que ses enseignements au sujet de la masturbation proviennent de ses visions. Dans le même livre se trouve un anonyme, 29-pages de dissertation sur la "Chasteté" citant des autorités médicales qui s'accordent avec la prophétesse. Parmi ceux qui sont cités, les célèbres réformateurs de la santé tels que Sylvester Graham, L.B. Coles, James Jackson, et le phrénologiste O.S. Fowler. Les points de vues de ces personnes sont si proches et parallèles à ceux d'Ellen White, que les éditeurs ont cru nécessaire d'ajouter une note niant de sa part, toute connaissance antérieure ! Ils assurèrent que ...

 

... Elle n'a rien lu des auteurs cités ici, et n'a lu aucun autre des travaux sur ce sujet, avant que nous ayons en main ce qu'elle a écrit. Elle n'a donc pas copié, bien qu'elle ait exposé des vérités importantes auxquelles les hommes qui ont droit à notre plus haute confiance, aient porté témoignage. (Appeal to Mothers, p. 34)

La Masturbation dans les années 1800

Avant 1700, les références médicales aux effets nuisibles de la masturbation étaient rares. Au dix-huitième siècle, deux travaux, "Onanisme ou l'Odieux Péché de Self-Pollution, et toutes ses épouvantables Conséquences... (d'un auteur anonyme) et d'un médecin suisse, Samual Tissot, "Traité sur les Maladies Produites par l'Onanisme", introduisit des concepts que Sylvester Graham adopta plus tard, et qu'il aida à populariser.

Samuel Tissot écrivait en 1758, que les effets secondaires indésirables de la masturbation incluaient tout, des boutons au rhumatisme, au fait d'être brouillon, des maux de tête, aux hémorroïdes.

En 1834, "Lecture to Young Men" (Cours aux Jeunes Hommes) de Sylvester Graham, était le premier du genre à lancer une série entière de tracts médicaux sur la masturbation, connue alors sous le terme de "self-abus" ou "self-pollution".

Graham croyait que les symptômes étaient faciles à reconnaitre : les victimes étaient habituellement timides, méfiantes, languissantes, indifférentes à l'hygiène, ictériques. Selon Graham, la masturbation faisait grandir

"avec un corps rempli de la maladie, et avec un esprit en ruine, sur lui l'habitude répugnante le tyrannisant toujours, avec l'inexorable autorité d'un démon des ténèbres."

La cause de l'acné tout en compromettant l'adolescence, est révélatrice, elle a pour résultats …

"... des plaies ulcéreuses, et dans certains cas des éruptions sur la tête, la poitrine, le postérieur et les cuisses; et qui parfois s'étendent en fistules permanentes de caractère cancéreux, et continuent parfois des années en libérant de grosses quantités de pus fétide et répugnant ; et dans certains cas, s'achève par la mort".

Il est très vraisemblable que Madame White était familière des enseignements de Graham. En fait, certaines des réformes de santé de Madame White semblent ressembler aux réformes de Sylvester Graham.

Vers la même époque Mme White publiait ses avertissements contre l'autosexualité, dans un manuel de santé populaire de 1871 décrivant la masturbation comme

...une très dégradante et destructive habitude ... Il n'y a probablement aucun vice qui ne soit plus injurieux à la fois pour le corps et l'esprit...elle retarde la croissance, détériore les facultés mentales et réduit la victime à un état lamentable. La personne affligée recherche la solitude, et ne souhaite pas la compagnie de ses amis ; elle est agitée par de la migraine, insomnie et inquiétude la nuit, douleurs dans différentes parties du corps, indolence, mélancolie, perte de mémoire, faiblesse du dos et des organes génératifs, appétit variable, couardise, incapacité à regarder quelqu'un en face, un manque de confiance en ses propres capacités... il y aura éventuellement tendance irritable de l'organisme; rougissement soudain du visage ; la contenance devient pâle et moite; les yeux sont éteints, le regard penaud; les cheveux deviennent secs et abîmés aux extrémités ; parfois il y a des douleurs dans la région du cœur ; insuffisance respiratoire ; palpitation du cœur ; symptômes de dyspepsie apparaissent ; le sommeil est perturbé ; il y a constipation; toux ; irritation de la gorge ; finalement l'homme devient à tout point de vue une épave, physiquement, moralement, et mentalement.

Quelques-unes des conséquences de la masturbation sont l'épilepsie, l'apoplexie, la paralysie, le vieillissement prématuré, la perte involontaire de liquide séminal qui généralement survient pendant le sommeil ou après avoir uriné, ou lors de l'évacuation des matières fécales. Chez les femmes, outre ces conséquences, il y a l'hystérie, le dérèglement menstruel, la catalepsie, et des symptômes nerveux étranges. (Our Family Physician : A Manual for Home Usage; Allopathic, Hydropathic, Eclectic, & Herbal, pp. 288-89)

Pendant un bon moment (1700-1900), la sagesse médicale occidentale a vu dans la masturbation, l'écoulement des énergies essentielles, et l'a d'une manière ou d'une autre, reliée aux maladies mentales. Au cours du XXe siècle, les recherches médicales et scientifiques ont prouvé que les mythes sur les maux de santé liés à la masturbation, étaient une complète fiction.

La masturbation est-elle une "Abomination?"

Madame White appelle la masturbation une "abomination", et avertit de son "caractère excessivement coupable". Tandis que la Bible avertit contre l'immoralité sexuelle en général, elle reste silencieuse sur la masturbation. Dans la liste des abominations sexuelles trouvées dans Lévitique 18, sont mentionnés Adultère, Homosexualité, Inceste et Zoophilie, mais il n'y a aucune mention de la masturbation. Si la masturbation était en effet un péché si terrifiant, on s'attendrait à ce que la Bible simplement, mette en garde contre cela !

Pour en savoir plus :

Rapport sur la Masturbation -- Une analyse des écrits de Madame White sur la Masturbation, par un ancien médecin Adventiste, le Docteur Gregory Hunt.

Excès Conjugaux et Madame White


HOME

BACK